Chrys’adolescense

L’esprit, lavé et rincé par tant de douleur,
S’éveille peu à peu et émerge du chaos animal.

L’instinct de survie,
L’esclavage du désir,
La violence comme un outil,
L’art comme un ami,
S’intègrent alors au flux cohérent de l’esprit.

Ne plus subir mais diriger ses émotions,
Inscrire le bonheur comme un état permanent.

Les sentiments, calmes et profonds,
Peuvent désormais reprendre leur vrai place,
L’amour et l’amitié, s’emmêlent avec grâce…

chrysalide

-Piou-

( ma petite Fan…)

(…et pour toutes les fées et papillons adolescents
qui s’extraient péniblement de leur chrysalide)